Ville de Mandelieu-La Napoule

   Ville de Mandelieu-La Napoule

Newsletter

L'actualité de Mandelieu-La Napoule

 

 


Timtoo, l’application qui fait prendre de la hauteur

Depuis la mi-dĂ©cembre, Mandelieu-La Napoule s’est dotĂ©e du dispositif Timtoo qui permet aux cyclistes de se chronomĂ©trer sur l’ascension du Tanneron et de comparer leur temps avec d’autres coureurs. 

Ce parcours est sans nul doute l’un des tracés les plus exigeants au départ de notre territoire. Longue de 7,5 km, l’ascension flirte avec des pourcentages à 15 % sur certains segments. Petits mollets s’abstenir ! Au départ du boulevard Paul Tarascon, le tracé finit sa course dans les hauteurs du Tanneron, le plus vaste territoire arboré de mimosas. Après l’effort, un régal pour les yeux lorsque la fleur du soleil illumine le massif, avec en contrebas la Grande Bleue comme décorum naturel.

L’application « performance »

Le principe de fonctionnement est relativement simple. Le parcours est délimité par deux points GPS. Le premier est situé à l’intersection du boulevard Paul Tarascon et de la rue Jean Monnet. Le deuxième point GPS est situé au sommet du Tanneron au panneau « Département du Var ». La course achevée, le temps du parcours est enregistré et consultable immédiatement soit sur votre smartphone, soit sur le site internet de Timtoo. Chaque historique est disponible sur Timtoo.fr dans l’espace « myTimtoo ». Cerise sur le pédalier, chacun peut bien évidemment partager ses chronos sur Facebook ou encore Twitter.

La communauté Timtoo

Mandelieu-La Napoule rejoint ainsi d’autres montées mythiques à l’image de l'Alpes d'Huez, du Mont Ventoux par Bedoin, ou encore le Tourmalet et le Galibier... Une initiative bienvenue qui ancre véritablement notre destination, comme une terre de sport-nature.

Le parcours sur Timtoo >> http://www.timtoo.fr/parcours/details/1110


Timtoo, mode d’emploi
Application gratuite disponible sur le PlayStore et bientôt l’AppleStore



Continuer à faire de Mandelieu-La Napoule, une ville préservée protégée et sécurisée !

Le 10 novembre dernier, Sébastien Leroy a été élu maire de Mandelieu-la Napoule par le conseil municipal, avec 32 voix sur les 33 votants, succédant ainsi à Henri Leroy.

MLN Mag’ : Le Conseil Municipal vous a dĂ©signĂ© Maire de cette belle ville jusqu’à la fin de ce mandat. Que  vous inspire cette nomination en quelques mots ?

Le Maire : C’est avec beaucoup d’émotion et une très grande humilité que j’ai accédé à la fonction de Maire. Ce n’est en aucun cas une récompense mais une responsabilité
nouvelle que je compte exercer avec engagement, conviction et détermination.
Pour la ville de mon enfance, je me dois de réussir. J’ai une obligation de résultats malgré des contraintes extérieures. Si la confiance qui m’est accordée m’honore, après avoir été 1er adjoint pendant 3 ans, je mesure les devoirs qui sont les miens vis à vis de nos concitoyens mandolociens et napoulois.
Il m’appartient de faire les bons choix, de les inscrire dans une vision à long terme pour faire de Mandelieu-La Napoule,une ville familiale, préservée, protégée et sécurisée.

 
MLN Mag’ : Vous qui êtes originaire de Mandelieu-La Napoule, avez-vous ressenti une émotion particulière en devenant Maire de Mandelieu-La Napoule ?

Le Maire : C’est vrai qu’au moment de cette élection, j’ai repensé à toutes ces années passées sur les bancs de l’école de Capitou et du collège Camus. J’ai grandi ici, je connais chaque quartier de la ville. C’est un clin d’oeil du destin que d’accéder à cette fonction de 1er magistrat de notre commune.
Je n’ai qu’un seul objectif : le travail au service de l’action publique et de l’intérêt général. Il me revient désormais la grande responsabilité, accompagnée de toute l’équipe municipale, de poursuivre les engagements pris en 2014 devant chaque citoyenne et chaque citoyen. Je pense, bien naturellement, à la réalisation du programme de mandature 2014 – 2020 évalué à 100 M€ mais aussi à la qualité des prestations ou encore à une proximité citoyenne au cœur de l’action municipale.

 
MLN Mag’ : Vous prenez la suite d’Henri LEROY qui a été Maire pendant 22 ans...

Le Maire : Je tiens à rendre un hommage affirmé à mon prédécesseur Henri LEROY qui a conduit, depuis 22 ans, les affaires de la commune. Il a fait de Mandelieu-La Napoule une commune résidentielle, avec une gestion financière rigoureuse, une attention toute particulière a été portée à un développement maîtrisé de notre territoire en conservant une ville à dimension humaine et à caractère environnemental. En restant au conseil municipal, Henri LEROY démontre tout son attachement à Mandelieu-La Napoule et son affection pour les Mandolociens et Napoulois. Malgré un contexte de plus en plus difficile, il laissera sa marque dans l’histoire de notre commune.

A moi désormais de prendre le relai et de conduire les affaires de la cité dans un travail d’équipe avec et pour mes concitoyens. Je poursuivrai ma mission déjà débutée en 2014 en tant que 1er adjoint où j’avais la charge des finances communales, du programme de mandature et de la proximité citoyenne.
A titre d’exemple, je réaffirme l’engagement pris en 2014 de ne pas augmenter les impôts locaux au moins jusqu’à la fin du mandat, de poursuivre un haut niveau d’investissement financé sur nos fonds propres, de ne pas avoir recours à l’emprunt. Une ville bien gérée garde la maîtrise de son destin.

 

MLN Mag’ : Quelle sera votre feuille de route pour les années à venir ?

Le Maire : Mon objectif est de faire de Mandelieu-La Napoule une ville remarquée et remarquable à plus d’un titre. Je n’ai pas d’autre ambition que de faire du mieux que je peux dans les 3 ans, pour déjà accomplir le programme de 2014 qui est véritablement notre « socle de granit ».
Beaucoup a déjà été entrepris avec près de 55 % d’actions engagées. De grands chantiers nous attendent dont le Centre Maternel, MLN Services ou encore les projets de La Napoule, de Capitou, qui n’étaient pas dans le programme.
Dans la mesure de nos moyens, des projets seront engagés sur le bord de mer, comme « La Napoulco » dont l’objectif est de rehausser l’image de l’entrée de ville sur notre littoral.
La réfection de la promenade consistera principalement à élargir les voies pour accueillir des modes de circulation douce. C’est un projet lourd, règlementairement et financièrement parlant, qui nécessitera d’être programmé dans le temps.
Je souhaite agir en ayant une vision claire de la ville à 30 ans. L’identité de Mandelieu-La Napoule est familiale, une ville jardin qui repose sur trois piliers – bien connus des citoyens - : elle doit être préservée en terme d’environnement, protégée en terme de développement et sécurisée par rapport à sa population.
Ce que je veux apporter à la ville et ses habitants c’est cette vision, cette mise en œuvre globale de ces infrastructures, c’est cet embellissement général des quartiers dans une harmonie visuelle réfléchie.

 

MLN Mag’ : On vous sait très attaché à la proximité. Comment définiriez-vous votre rapport aux citoyens en tant que nouveau Maire ?

Le Maire : Je ne conçois pas autrement l'exercice de mes nouvelles fonctions qu'en étant proche de mes concitoyens.
Ils sont au cœur de mon projet, je ne l’oublie pas ! J'entends poursuivre les rencontres régulières sur le terrain pour écouter et échanger avec chacun des citoyens. La proximité me guidera tout au long de mon mandat de Maire de Mandelieu-La Napoule. Notre marque de fabrique : c’est le citoyen qui est au cœur de tout. Par respect pour lui, nous, ce que nous promettons, nous le faisons !

 

MLN Mag’ : Après plusieurs semaines d’exercices de la fonction de Maire, quelles sont vos premières impressions ?

Le Maire : Le mandat de Maire est sans doute la plus belle fonction, car vous vous inscrivez justement dans une proximitĂ© citoyenne.Je mesure toutefois la charge qui est la mienne tant cette mission est intense. Mais je suis enthousiaste Ă  l’idĂ©e de pouvoir rĂ©aliser des projets pour notre commune. A ce titre, les nombreux tĂ©moignages de soutien et de sympathie des Mandolociens et Napoulois m’ont fait chaud au cĹ“ur. C’est un encouragement qui renforce ma dĂ©termination. Le bon accueil des services municipaux, mĂŞme s’ils me connaissent depuis 2014 et mĂŞme depuis de longue date pour certains d’entre eux, a Ă©tĂ© important parce qu’ils prennent une part active Ă  la rĂ©ussite d’une ville. Enfin, je remercie mon Ă©quipe d’élus qui m’accompagne au quotidien pour veiller au respect des engagements pris devant vous en 2014. 
Avec vous et pour vous, naturellement, nous allons agir pour faire de Mandelieu-La Napoule une ville remarquable et remarquée !




Un financement public inédit

80% de subventions publiques en instruction pour financer les travaux obligatoires de mise en sécurité des copropriétés mitoyennes au Riou

Un avenant au PAPI 2  du Riou de l’Argentière a Ă©tĂ© approuvĂ© par :

Cet avenant permet de compléter l’action de protection du bâti (20 copropriétés mitoyennes au Riou) en apportant 80% de financements publics au montant des travaux rendus obligatoires à l’intérieur des copropriétés.

Le Maire de Mandelieu-La Napoule, avec le Préfet des Alpes-Maritimes, le Président de la Région PACA, le Président de la CAPL et le Vice-Président en charge de l’inondabilité, ainsi que les services de l’État, a obtenu le portage d’un dossier encore inédit dans notre pays et qui fera sans doute jurisprudence.

La clé de répartition financière proposée est la suivante :

Il convient de préciser que la loi plafonne les subventions publiques à 80% du montant de la dépense.
Ces ouvrages étant rétrocédés par la suite aux copropriétés, elles doivent ainsi participer à hauteur de 20% dans l’opération.
La Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) a confirmé cette disposition légale.

Cet avenant sera instruit par la Direction Générale de Prévention des Risques en juillet 2017.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer



Nettoyage des vallons et cours d’eau : la responsabilité citoyenne engagée

L’entretien rĂ©gulier des vallons et cours d’eau, publics comme privĂ©s, est essentiel Ă   l’écoulement des eaux pluviales. L’attention doit ĂŞtre redoublĂ©e Ă  l’approche de la saison des pluies afin de rĂ©duire le risque Inondations et protĂ©ger les biens, les personnes et les habitations.

La Ville de Mandelieu compte plus de 37 km de vallons privés sur son territoire. Près de 400 parcelles sont concernées. Le Maire de Mandelieu-La Napoule rappelle que les propriétaires riverains de vallons et cours d’eau ont l’obligation d’entretien et de nettoiement de leurs parties privatives. Ils doivent supprimer tout embâcle ou encombrant susceptible de gêner le bon écoulement des eaux. De nombreux courriers de sensibilisation sont régulièrement envoyés aux riverains par la commune et la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins (CAPCL) pour leur rappeler leurs obligations au titre du Code de l’Environnement dont les deux derniers en date, les 23 février et 1er août 2017. Les agents de commune et de la CAPCL se tiennent à la disposition des citoyens qui rencontreraient des difficultés

La Ville et la CAPCL observent, tout au long de l’année, une vigilance accrue des vallons et cours d’eau situés sur le territoire communal. Des vérifications de site ont lieu avant et après chaque événement climatique (pluie, vent…). Des opérations de débroussaillement sont programmées à intervalles réguliers. Les avaloirs et dessableurs sont régulièrement entretenus par le délégataire, Véolia.

A plus grande Ă©chelle, les actions de lutte contre l’inondabilitĂ© se poursuivent  avec la rĂ©alisation du PAPI* du RIOU qui prĂ©voit Ă  ce jour 4,6 M€ H.T. de travaux (reconstitution des berges, Ă©tudes de ruissellement, bassin de ralentissement aux Barnières (DĂ©partement du Var), diagnostics de vulnĂ©rabilitĂ© des copropriĂ©tĂ©s mitoyennes au Riou de l’Argentière, financement public Ă  hauteur de 80% des travaux de protection des propriĂ©tĂ©s…).

* Programme d’Actions et de Prévention des Inondations

EnregistrerEnregistrer


Le PPR Incendies soumis Ă  concertation publique

Par courrier en date du 16 janvier 2017, Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes nous avisait de la prochaine mise en révision du Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles, risque incendie (PPRIF) approuvé le 05 juillet 2002 et révisé sur le secteur Grand Duc le 03 juin 2004. Dans le cadre de cette révision, les services de l’État souhaitent réaliser une large concertation avec la population.

Dans ce but, un registre de concertation ainsi que des cartes informatiques au 1/10 000ème (aléa, voiries, hydrants, densité de l’habitat, historique des feux) sont tenus à la disposition de la population en Mairie, au service Urbanisme, aux heures d’ouverture de ce service (mardi et jeudi de 14h à 17h et vendredi de 12h à 15h).

Les Mandolociens-Napoulois pourront ainsi prendre connaissance des documents techniques au fur et à mesure de la procédure de révision du PPRIF et y consigner ses observations.
Ces cartes informatives ne constituent que la première étape de la révision du PPRIF, la carte d’aléa mise à disposition ne présage pas du zonage définitif puisque d’autres critères seront pris en compte (défendabilité, enjeux d’aménagement de la commune…).

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer


Le Porter à Connaissance notifié par le Préfet des Alpes-Maritimes

Par courrier en date du 11 mai 2017 reçu le 15 mai, Monsieur le PrĂ©fet des Alpes-Maritimes a notifiĂ© le Porter Ă  Connaissance suite aux Ă©vènements catastrophiques du 03 octobre 2015. 

Cliquez sur l'image ci-contre pour l'afficher en plein Ă©cran >>

Extrait

Les principes réglementaires applicables en usant des dispositions de l’article R111-2 du Code de l’Urbanisme sont :

Cependant la cote d’implantation décrite au règlement du PPRi doit maintenant vérifier les conditions suivantes :

LĂ©gende

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer



<-- Retour accueil mandelieu.fr

Retour en haut de la page